Les questions les plus fréquentes de nos clients

Où puis-je installer ma pompe à chaleur ?

Sur les pompes à chaleur air / eau, une installation est possible aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur (jardin). Les pompes à chaleur eau glycolée / eau et les pompes à chaleur eau / eau nécessitent un emplacement protégé contre le gel. Comme les maisons sont construites de plus en plus sans cave et que nos appareils s’entendent à peine, celles-ci sont installées de plus en plus dans les locaux de service et les réduits.

 

Quelle est la durée de vie d’une installation de pompe à chaleur ?

La durée de vie moyenne d’une pompe en cas d’utilisation normale se situe entre 15 et 20 ans. De nombreuses installations fonctionnent déjà depuis plus de 25 ans sans problème.

 

La pompe à chaleur fait-elle du bruit ?

Peu comparativement à d’autres systèmes de chauffage. La nouvelle génération de pompes à chaleur Alpha-Innotec travaille en silence grâce à une isolation sonore innovante. Et cela permet naturellement une installation dans l’habitation (local de service ou réduit).

 

Quelle est la meilleure source de chaleur pour moi ?

On ne peut pas répondre d’emblée à cette question qui se réfère plutôt aux données locales. Le tableau suivant aide à prendre une décision.

Pompe à chaleur

Eau / Eau

Eau glycolée / Eau

Air / Eau

Frais d’investissement

-

- / O

+

Frais d’utilisation

O

O

+

Rentabilité

+

+ / O

-

Autorisation

-

- / O

+

Disponibilité de la source de chaleur

-

- / O

+

Espace nécessaire de la source de chaleur

-

O

+

Bilan

-

O

+

 

+ Bien        O Neutre         – Moins bien

 

Peut-on combiner une pompe à chaleur avec une installation solaire ?

Evidemment ! La pompe à chaleur peut d’ailleurs être combinée avec tous les autres producteurs de chaleur. La question est juste de savoir si cela est judicieux au niveau énergétique. Important : l’intégration dans le système hydraulique doit être effectuée selon nos prescriptions.

 

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La chaleur prélevée dans l’air, dans le sol ou dans l’eau est acheminée vers l’évaporateur qui la transmet au fluide caloporteur de la pompe à chaleur. Ce fluide change d’état et se transforme en vapeur. Le compresseur comprime cette vapeur, augmentant ainsi sa température. C’est au niveau du condenseur que la vapeur surchauffée transmet sa chaleur au circuit à eau du système de chauffage. Le fluide caloporteur, toujours comprimé, redevient liquide. La soupape de détente réduit la pression du fluide caloporteur. La température de ce dernier s’abaisse fortement le rendant prêt pour une nouvelle absorption de chaleur de l’environnement et le cycle peut recommencer.

 

Ma PAC fonctionne-t-elle également lors de grands froids en hiver ?

Même à des températures négatives, il y a encore suffisamment d’énergie. La pompe traire cette énergie ambiante à un niveau de température plus élevé pour la rendre utilisable à des fins de chauffage. Notre pompe à chaleur air / eau fonctionne jusqu’à une température extérieure de – 20°C.

Questions fréquentes concernant l'étude du projet

A quelle grandeur doit-on dimensionner une installation de pompes à chaleur ?

Le besoin thermique du bâtiment doit être déterminé en fonction de la demande d’eau chaude et les temps d’arrêt du fournisseur d’énergie électrique.

 

Ai-je à tout prix besoin d’un réservoir tampon pour le fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

Oui, sur les pompes à chaleur air/eau pour assister les cycles de dégivrage.

 

Quelles pompes de circulation faut-il installer ?

La pompe de circulation devra être dimensionnée selon sa puissance et sa taille par rapport aux pertes de pression de la tuyauterie. Les pompes de circulation électronique ne doivent pas être utilisées.

 

Comment puis-je intégrer d’autres producteurs d’énergie ?

Il existe différentes solutions en fonction du type du deuxième producteur de chaleur.

 

En cas d’installation extérieure, dois-je remplir l’eau de chauffage avec un anti-gel ?

Non. Il n’est pas nécessaire de remplir de l’anti-gel dans l’installation. Le régulateur de la pompe surveille la formation de gel.

 

Ai-je besoin d’évacuer l’eau condensée sur la pompe à chaleur ?

Oui sur la pompe à chaleur air / eau.                                                                                            

Non sur les pompes à chaleur eau glycolée / eau, eau / eau.

 

Comment modifier les frais de fonctionnement en fonction de la température d’aller du système ?

Température aller plus élevée de 1°C

Sans titre

2.5% de frais de fonctionnement en plus

Remarque :        

C’est pourquoi, les systèmes de chauffage basse température (chauffage au sol, mural) sont les plus économiques.

 

Peut-on utiliser l’air ambiant comme source de chaleur sur une pompe à chaleur air / eau ?

Non. Le débit volumétrique de l’air nécessaire pour la pompe à chaleur est trop élevé.

 

Les pompes sont-elles adaptées uniquement pour les nouvelles constructions ou peut-on les utiliser également en cas de rénovation ?

Une modernisation écologique est généralement possible avec la pompe à chaleur. Notre série haute température avec une température de départ de 65°C permet le fonctionnement à l’aide de radiateurs. Afin de garantir un rendement maximal, une analyse exacte du concept est nécessaire.

Il conviendra de vérifier quelle température aller est effectivement nécessaire. Idéalement, la courbe de chauffage de la chaudière devra être réglée un an à l’avance le plus bas possible.

Les vannes thermostatiques doivent être en même temps entièrement ouvertes dans les pièces de référence. Dans nombre de concepts, il s’est révélé que même 55°C étaient suffisants.

Si des températures de départ supérieures à 65°C sont nécessaires, l’enveloppe du bâtiment devra être isolée. Dans des cas exceptionnels, il faudra renoncer à une pompe à chaleur.

etude_de_projet_questions_frequentes
questions-frequentes