Se protéger du bruit des pompes à chaleur air / eau

Détermination de la valeur d’émission sonore pour pompe à chaleur air-eau.

Propagation sonore à l’extérieur

En proportion de l’éloignement de la source de bruit, la puissance acoustique se propage sur un rayon de plus en plus large. Il en résulte une réduction linéaire du niveau de la pression acoustique. Cette baisse de niveau est également appelée « affaiblissement de propagation ». Ce qui signifie que le niveau de pression acoustique diminue, théoriquement, d’environ 6dB à chaque fois qu’on double la distance d’éloignement. En réalité, cette valeur n’est jamais atteinte puisque la propagation est ralentie par les réverbérations présentes dans l’environnement. Cette donnée concerne essentiellement les 10 premiers mètres. Lorsqu’il s’agit de distances plus longues, dès environ 20 mètres, le coefficient de capacité d’absorption par l’air, le taux d’affaiblissement de propagation du sol et des constructions exerce une influence sur la propagation acoustique. En outre, la propagation acoustique a des répercussions sur la valeur du niveau de pression acoustique à un point bien précis.

 

Les facteurs suivants influent sur la propagation acoustique :

  • Projection d’ombre par des obstacles massifs (par exemple, des bâtiments, des murs ou du terrain accidenté).
  • Réverbérations sur des surfaces solides telles que façades vitrées ou enduites, sols asphaltés ou revêtus de pierre.
  • Réduction des réverbérations dues a des surfaces absorbantes telles que la neige fraîche, écorces ou composants similaires
  • Accentuation ou diminution due à l’humidité et la température de l’air ou l’orientation du vent.

Exigences en matière de protection d’émission sonore

Les pompes à chaleur fournissent de l’énergie propre et elles gagnent en popularité auprès des installateurs et propriétaires. Selon le type et le mode d’installation (montage intérieur ou extérieur), les pompes à chaleur air-eau génèrent des émissions sonores, ce qui peut provoquer des problèmes de voisinage dans les quartiers à population dense. En Suisse, le niveau des émissions sonores est défini par l’ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB). Conformément à l’article 7 de l’OPB, les valeurs du degré de sensibilité en fonction de la zone d’utilisation, établies lors de la planification d’une nouvelle installation, doivent être respectées. Des assainissements ultérieurs d’installations non conformes aux prescriptions de l’OPB sont sources de dépenses démesurées. Une planification méticuleux et une étude du bruit lors de la phase de l’autorisation de construction sont ainsi indispensables. Nous conseillons de vérifier les points suivants lors de la phase initiale de la planification :

_ Emplacement du local technique sur le plan en fonction du voisinage, distance de la source de bruit (canal d’air, grilles de ventilation, etc.) par rapport au voisinage

_ Emplacement et dimensions du canal d’air

_ Choix du type de la pompe à chaleur avec indications des émissions sonores correspondantes (puissance acoustique)

_ Emplacement de la pompe à chaleur dans le local technique, montage de l’installation et des conduites provoquant un minimum de vibrations

_ Immissions sonores à l’intérieur du bâtiment

 

En Suisse, le certificat de qualité relatif aux pompes à chaleur a été établi en collaboration avec le Groupement Professionnel Suisse pour les pompes à chaleur (GPS), l’Office Fédéral de l’Energie (OFEN), l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), l’Institution fédérale de recherches et de services (EMPA) et simplifie la planification ainsi que le choix du type de pompe à chaleur. Lors d’une déclaration conforme, aucun protocole de contrôle ne sera nécessaire.

 

Valeurs limites d’exposition au bruit de l’industrie et des arts et métiers

Selon ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB)

Degré de sensibilité

        Valeur

         de planification

 

        Valeur

       limite d’immissions

 

         Valeur

         d’alarme

 

(Art.43)

Lr en dB (A)

Lr en dB (A)

Lr en dB (A)

 

 

 

 

Jour

Nuit

Jour

Nuit

Jour

Nuit

I

50

40

55

45

65

60

II

55

45

60

50

70

65

III

60

50

65

55

70

65

IV

65

55

70

60

75

70

 

Degrés de sensibilité

En Suisse, le degré de sensibilité est défini par la loi fédérale sur l’aménagement du territoire de la manière suivante :

  1. Le degré de sensibilité I dans les zones qui requièrent une protection accrue contre le bruit, notamment dans les zones de détente.
  2. Le degré de sensibilité II dans les zones où aucune entreprise gênante n’est autorisée, notamment dans les zones d’habitation ainsi que dans celles réservées à des constructions et installations publiques
  3. Le degré de sensibilité III dans les zones où sont admises des entreprises moyennement gênantes, dans les zones agricoles.
  4. Le degré de sensibilité IV dans les zones où sont admises des entreprises fortement gênantes, notamment dans les zones industrielles.

AVANT / APRES

bruit pac
Cache en Teck